Blogue

Où utilise-t-on le plus d'anglicismes? En France ou au Québec?

twitter facebook linkedin

Difficile de répondre à cette question quand on regarde ces deux amusantes vidéos conçues par Camille, une jeune Française (dont on vous a déjà parlé) vivant au Québec depuis près de six ans. Elle poursuit son travail de comparaison des anglicismes utilisés au Québec et en France. 

Lire la suite

Le point sur la situation linguistique au Québec

twitter facebook linkedin
Le point sur la situation linguistique au Québec

Voici quelques-unes des constatations tirées de ce document :

  • Le pourcentage des personnes déclarant avoir le français comme seule langue maternelle a très légèrement baissé, passant de 78 % à 77 %, entre 2011 et 2016, dans l’ensemble du Québec.
  • Contrairement à l’impression que l’on peut avoir en arpentant les rues de Montréal, la conformité de l’affichage public des entreprises de l’île s’est améliorée en ce qui concerne l’affichage des noms d’entreprises et des marques de commerce. Ainsi, le taux de conformité de l’affichage général est passé de 72 % à 78 % entre 2010 et 2017.
  • La proportion de commerces offrant un accueil uniquement en français a reculé, passant de 84 % à 75 %, toujours entre 2010 et 2017.

Vous trouverez les autres constats de cette étude dans ce fichier PDF.   

Lire la suite

L'OQLF déconseille l'expression « rapport d'impôt »

twitter facebook linkedin
L'OQLF déconseille l'expression « rapport d'impôt »

Depuis l'an dernier (2018), l'Office québécois de la langue française déconseille l'utilisation de l'expression rapport d'impôt pour désigner la déclaration volontaire de nos revenus permettant de déterminer l'impôt à payer.

Le Grand Dictionnaire terminologique (GDT) privilégie plutôt les termes :
- déclaration de revenus
- déclaration fiscale
déclaration d'impôt (ou d'impôts)
- ou encore, déclaration d'impôt (ou d'impôtssur le revenu.

« Les verbes les plus couramment employés dans ce contexte sont [...]

Lire la suite

Accord avec « on » : « bon » ou « bons »?

twitter facebook linkedin
Accord avec « on » : « bon » ou « bons »?

Nouveau combat entre médias. Comment le pupitreur aurait-il dû accorder l'adjectif bon dans le titre de l'article du Journal de Montréal? Au singulier, comme il l'a fait?

Ou au pluriel, comme l'a fait Radio-Canada?

onestdésespérés
Le pronom indéfini on désigne souvent une personne ou un ensemble de personnes dont on ignore l’identité. Par exemple :

- On a tout pour être heureux!
- On a vu mieux...
- On est toujours sans nouvelles de...
- Que faut-il voir quand on visite Paris?
- Quand on est jeune, on est plein d'ambition.

Dans des cas semblables, le participe passé ou l’adjectif reste invariable.

Mais que faire lorsque le pronom on peut aussi représenter plusieurs personnes bien définies, comme les joueurs du Canadien de Montréal?
[...]

Lire la suite

Féminisation : « Commis » ou « Commise » de bureau?

twitter facebook linkedin
Féminisation : « Commis » ou « Commise » de bureau?

(La réponse à notre question après la brève introduction suivante.)

***

Ça y est! Après des années de refus obstiné, l'Académie française vient enfin de se déclarer ouverte à féminiser les noms de métiers et de fonctions.

Dans un rapport publié le 28 février dernier, l'institution reconnait* qu'« en ce début de XXIe siècle, tous les pays du monde, et en particulier la France et les autres pays entièrement ou en partie de langue française, connaissent une évolution rapide et générale de la place qu’occupent les femmes dans la société [...]. Il en résulte une attente de la part d’un nombre croissant de femmes, qui souhaitent voir nommer au féminin la profession ou la charge qu’elles exercent, et qui aspirent à voir combler ce qu’elles ressentent comme une lacune de la langue. »

Cela dit, l'Académie n'est tout de même pas prête à faire des propositions concrètes. Bousculée, elle a plutôt décidé de « confier à une commission l’étude de l’évolution de l’usage et des problèmes qui réfèrent à ce sujet, et a chargé celle-ci de lui soumettre des propositions ». Il faudra sans doute attendre encore quelques années avant d'obtenir des résultats concrets.

En attendant, on continuera de se tourner vers les suggestions que fait depuis des années
l’Office québécois de la langue française (OQLF) à l’adresse suivante : https://bit.ly/2BZoGSW

*** 

On peut constater dans ce répertoire que l'on peut dire et écrire commise de bureau ou commis de bureau.

Commis fait partie des noms masculins se terminant par [...]

Lire la suite
  • Modes de paiement

    Nous acceptons le paiement par cartes de crédit ou par PayPal. (Évidemment, vous pouvez aussi payer par chèque ou par dépôt direct.)

    Types de paiement

  • Écrivez-nous

    Vous souhaitez obtenir plus de renseignements ou recevoir une offre de service ?

    Cliquez ici

  • Abonnez-vous

    Recevez gratuitement par courriel nos petits tests de français écrit et d'autres renseignements sur nos formations.

    Soumettre
Suivez-nous sur les réseaux sociaux facebook twitter
Nos formations