Blogue

Retour à la liste

Perles de politiciens français : «chevals», «journals» et métiers «crucials»

twitter facebook linkedin
Perles de politiciens français : «chevals», «journals» et métiers «crucials»

Pas facile le métier de politicien ou de politicienne. Durant une campagne électorale, tout va très vite. Il faut avoir l’esprit vif, répondre à la moindre question et démontrer un sens aiguisé de la répartie.

Voici cinq extraits d’entrevue débusqués par le site Femme actuelle, durant lesquels des politiciennes et politiciens, plongés dans l’actuelle campagne électorale française, ont oublié des accords pourtant simples :

- « […] pour réattirer vers les métiers de l’enseignement, qui sont tellement crucials pour l’avenir de nos jeunes. » 

- « […] un certain nombre de qualités qu’on peut mettre dans tous les domaines possibles et imaginaux […] » 

- « Faire en sorte que l’endettement de la France qui n’a pas cessé de croisser au cours de ces dernières années […] » 

- « En étant ministre de l’Emploi et du Travail, forcément, c’est un des journals que je lis beaucoup. » 

- « J’avais un ami qui avait des chevals […]. » Cette dernière citation est de Marine Le Pen, la candidate du Front national.

Coïncidence, la Banque de dépannage linguistique (BDL) vient de réactualiser sa fiche rappelant que le pluriel de cheval est toujours chevaux (et non chevals) : http://bit.ly/2pZ27q5.

Pour voir la vidéo regroupant les extraits fautifs : http://fw.to/keE5sme.

  • Modes de paiement

    Nous acceptons le paiement par cartes de crédit ou par PayPal. (Évidemment, vous pouvez aussi payer par chèque ou par dépôt direct.)

    Types de paiement

  • Écrivez-nous

    Vous souhaitez obtenir plus de renseignements ou recevoir une offre de service ?

    Cliquez ici

  • Abonnez-vous

    Recevez gratuitement par courriel nos petits tests de français écrit et d'autres renseignements sur nos formations.

    Soumettre
Suivez-nous sur les réseaux sociaux facebook twitter
Nos formations