Blogue

Retour à la liste

L'OQLF déconseille l'expression « rapport d'impôt »

twitter facebook linkedin
L'OQLF déconseille l'expression « rapport d'impôt »

Depuis l'an dernier (2018), l'Office québécois de la langue française déconseille l'utilisation de l'expression rapport d'impôt pour désigner la déclaration volontaire de nos revenus permettant de déterminer l'impôt à payer.

Le Grand Dictionnaire terminologique (GDT) privilégie plutôt les termes :
- déclaration de revenus
- déclaration fiscale
déclaration d'impôt (ou d'impôts)
- ou encore, déclaration d'impôt (ou d'impôts) sur le revenu.

« Les verbes les plus couramment employés dans ce contexte sont remplir ou produire (en anglais, to complete ou to file). On dira, par exemple, remplir une déclaration de revenus au sens d'¨inscrire des renseignements dans les cases appropriées d'un formulaire¨, produire ou souscrire une déclaration de revenus au sens de ¨présenter son formulaire rempli aux autorités compétentes¨ ».

À l'égard de l'expression rapport d'impôt, l'organisme poursuit : « Le terme rapport d'impôt (ou d'impôts) est déconseillé, car un rapport est plutôt un exposé détaillé dans lequel on relate des faits ou des événements. »

L'expression rapport d'impôt serait sans doute, selon les linguistes du GDT, un calque d'income tax report

Plus de détails dans la fiche suivante : http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8355938

  • Modes de paiement

    Nous acceptons le paiement par cartes de crédit ou par PayPal. (Évidemment, vous pouvez aussi payer par chèque ou par dépôt direct.)

    Types de paiement

  • Écrivez-nous

    Vous souhaitez obtenir plus de renseignements ou recevoir une offre de service ?

    Cliquez ici

  • Abonnez-vous

    Recevez gratuitement par courriel nos petits tests de français écrit et d'autres renseignements sur nos formations.

    Soumettre
Suivez-nous sur les réseaux sociaux facebook twitter
Nos formations